Ethique et management par l’amour

Hier soir au forum 360 de Neuchâtel, Emmanuel Toniutti, président de l’International Ethics Consulting Group IECG a présenté sa vision du management éthique basé sur le management par l’amour!

Les valeurs de l’entreprise au cœur du sens de l’activité de l’entreprise.

Le management éthique repose sur la mise en pratique des valeurs de l’entreprise. Faire appliquer ces valeurs au travers de toute l’organisation n’est pas chose aisée. Carburant indispensable à cette mise en pratique : un investissement total des managers dans la relation humaine, ce que l’intervenant nomme « le management par l’amour » au sens étymologique d’amitié.

Chaque matin l’humain a peur de deux choses : mourir et ne pas être reconnu.

Sachant cela, dès le lever, le manager n’a qu’une mission avec toute personne qu’il rencontre que ce soit ses proches, le client, le collaborateur, le fournisseur, c’est de lui dire :

« sois rassuré, tu es essentiel pour moi, sans toi je n’arriverais jamais à accomplir ma mission ».

Ma réflexion m’incite à voir cette approche comme un besoin d’humanisation dans une société où la digitalisation, la montée en puissance de l’intelligence artificielle, nécessitent plus qu’avant d’être rassurés. Je me souviens qu’il y a 20 ans, les principes de la qualité totale exigeaient déjà d’améliorer la satisfaction de toutes les parties prenantes.

Rien de nouveau sous le soleil ? S’agit-il juste d’une nouvelle méthode de management qui met une pression supplémentaire sur les managers qui désormais se doivent encore de faire le bonheur de leurs collaborateurs ?

Ou, ne serait-ce pas au contraire le rôle des Conseils d’administration?

A l’heure où les robots remplacent les hommes et déshumanisent les prestations, il s’agit de rendre explicite dans les valeurs de l’entreprise que l’humain est au centre de la création de valeur. Sans la capacité des hommes et des femmes qui la constitue à établir des relations de qualité, l’accomplissement de la mission est impossible.